RHYTHMUS* - Création 2021 

*Titre provisoire

L’élément déclencheur de ce projet est la rencontre avec les mots de Laura Vazquez. Le message est ciselé, il y a une urgence à dire, à répéter, à scander, à expulser le sens. 

L’écriture de Laura Vazquez -fortement empreinte de rythme, de tempi, de cadences effrenées- nous questionne sur notre rapport à nos corps, à nos vies, à nos sociétés. Cette notion omniprésente du rythme dans son écriture fait écho aux procédés d’écriture algorythmique du compositeur André Décosterd.

Rhythmus, c’est une digression musicale et visuelle qui a comme point de départ l’épicentre des images créées par la poétesse et qui se laisse délibérement la possibilité de ne pas connaitre le point d’arrivée. 

La création musicale d’André Décosterd permet d’envisager la composition comme un espace ouvert où les interprètes -chanteuse, comédienne- peuvent se mouvoir et influer directement sur la matière musicale.

Sur le plan scénique, l’enjeu est de donner à voir ces poésies en utilisant la vidéo et la lumière comme matière plastique.

André Décosterd pratique une composition musicale qui exploite les nouvelles technologies dans les registres de l’électronique et de l’informatique. Sa musique constitue une entité qui réagit de façon organique aux propositions de l’interprète. L’électronique devient ainsi un partenaire de jeu à part entière, qui s’exalte, se vexe, s’impatiente ou jubile. 

 

La musique du projet « RHYTHMUS* » est une musique mixte, une rencontre entre musique vocale et musique électroacoustique. Pour chaque partie de la composition, un ensemble d’éléments musicaux et un ensemble de processus d’articulation et d’organisation sont créés, puis sont encodés dans l’ordinateur. Lors de la performance, par le biais de capteurs, ceux-ci sont appelés et sont contrôlés en temps réel par l’interprète. Ce sont ses interventions vocales et gestuelles, qui, en relation avec la partition, dirigent toute l’articulation et l’intensité de la partie électroacoustique. De ce dialogue mixte entre la soprano et la machine, naît une expression spontanée, en constante évolution, présentant souvent beaucoup d’imprévisibilité. 

 

C’est ainsi que la musique de « RHYTHMUS* » joue du sens, de la couleur, du rythme et de l’impact expressif des vers de Laura Vazquez.

RÉSIDENCE #1_ Théâtre de Die (Drôme - FR)

Laboratoire / recherche avec Laura Vazquez, Simona Gallo, Lisa Tatin

Dispositif électronique / composition de André Décosterd

27 au 31 juillet 2020

Schoß Company, direction artistique

Lisa Tatin, voix

Laura Vazquez, poétesse

André Décosterd, composition

Simona Gallo, video & light designer

NC, costumier(ère)

www.lauralisavazquez.com

www.codact.ch

www.lisatatin.com

© created by Schoß 2020